Amazon, Google, Facebook, Apple, ont de nouveau dégagé des profits flamboyants pendant le trimestre écoulé, malgré les pressions politiques et la pandémie

 

ÉLU MEILLEUR PLACEMENT 2020

 

Plus de 2,5 milliards de personnes se connectent chaque jour dans le monde à au moins une de ses 4 applications (Facebook, Instagram, Messenger et WhatsApp 15% de plus qu’il y a un an. « Environ 100 milliards de messages soient envoyés chaque jour rien que WhatsApp », s’est félicité le fondateur du réseau, tout en assurant faire face à une « concurrence intense dans tous les domaines ». Le réseau social dominant a dégagé 7,85 milliards de bénéfice net (+29%).

Les GAFA ne se sont jamais aussi bien portées et leur montée en puissance semble inarrêtable. C’est le constat que l’on peut tirer au regard de la croissance inébranlable des géants américains de la tech au cours de la décennie passée. Et si la croissance de Microsoft est la plus timide des cinq entreprises, elle n’en reste pas moins importante. L’entreprise de Bill Gates a ainsi dégagé un chiffre d’affaires de 110,4 milliards de dollars l’année dernière, soit presque le double de ce qu’elle générait en 2008 (60,4 milliards de dollars). La plus forte croissance en matière de revenus est signée Facebook, dont le chiffre d’affaires annuel a bondi de 300 millions de dollars à près de 56 milliards de dollars en l’espace de dix ans.

 

Les GAFA affichent une santé insolente

 

 

Renforcés par la pandémie qui dope la demande pour leurs produits et services, Amazon, Alphabet, Facebook Apple ont publié de bons résultats trimestriels. Si les trois premiers affichent une forte croissance

Renforcés par une pandémie de Covid-19 qui rend leurs produits et services essentiels pour travailler, consommer et se divertir chez soi, Amazon, Apple, Alphabet et Facebook continuent de grossir à un rythme qui contraste avec le reste de l’économie. Les bons résultats trimestriels publiés par les quatre géants de la côte Ouest montrent que les critiques croissantes et la menace d’une régulation plus stricte n’ont, pour le moment, pas d’impact sur leur puissance. Collectivement, les quatre mastodontes ont généré 228 milliards de dollars de recettes et 38 milliards de bénéfices entre juillet et septembre.

 

LES GAFA, des valeurs refuges pour les investisseurs

 

Alors que les valeurs traditionnelles sont secouées par la crise, la valorisation totale des Gafa explose.

Alors que les économies américaine et mondiale s’écroulent sous l’effet de la pandémie, Apple, Google, Facebook et Amazon sont perçus comme un havre de sécurité par les investisseurs.